• Auteur : Jules
  • Date : 15 septembre 2003 (27 janvier 2004)

J’aime bien les patates douces non pas parce que ce sont des patates mais parce qu’elles sont douces

Je ne sais pas vous mais moi j’ai pris l’habitude de parcourir régulièrement pour ne pas dire compulsivement le site linuxfr.org [1] (ou Da Linux French Page, DLFP pour les intimes) [2].
Comme baromètre effervescent de la communauté du libre francophone, il n’y a pas mieux je trouve que ces news uptodate associées a la saveur des commentaires qui y sont rattachés. [3]

D’ailleurs à ce propos je ne me lasse pas de m’étonner qu’une info référencée à disons 15h36 verra son premier commentaire arriver à peu près à... 15h37.
Une minute, montre en main, c’est le temps qu’il aura fallu a son auteur pour lire la notice, visiter les liens, en tirer la substantifique moelle, et au final se décider a s’exprimer dans un français irréprochable.
Certains internautes ne ressemblent décidément pas au commun des mortels...

Toujours est-il que j’étais en train de lire un peu machinalement les différentes contributions accolées au scoop que représente la sortie imminente de la version 1.2.3.4 bêta 5 prerelease 7 de KDGnome (si mes souvenirs sont bons) [4], lorsque sous mes yeux ébaubis m’est apparue la phrase suivante :

« J’aime bien les logiciels libres non pas parce que ce sont des logiciels mais parce qu’ils sont libres. »

Adage, proverbe, slogan, aphorisme, citation... il est de ces phrases que l’on rencontre un peu par hasard et qui, même si d’emblée on n’en perçoit pas toujours le sens exact ni la longueur de leur portée, nous accompagnent dès lors tout le restant de notre vie.
Pour vous en donner deux exemples féminins, figurent ainsi en bonne place dans mon petit Panthéon personnel le parabolique "Il convient de trouver assez de musique en nous pour faire danser la vie" de Celine, ainsi que l’elliptique "Il jouait du piano debout, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup" de France Gall.
Je puis donc désormais y ajouter cette précieuse unité (qui résume bien mon attrait pour les logiciels libres soit dit sérieusement en passant !).

Comme je suis "mis en ligne" chez les p’tits gars de Framasoft qui se présente souvent comme un annuaire de logiciels libres et gratuits, consciencieux, j’ai essayé :

« J’aime bien les logiciels gratuits non pas parce que ce sont des logiciels mais parce qu’ils sont gratuits. »

Ben, comment vous dire, ça n’a plus la même résonance, le même impact, ça n’est tout simplement plus ça !
Notez que ça fait toujours sens. Le gratuit ça me parle. C’est plutôt sympathique (et qui n’a pas prêté un jour une oreille attentive à je ne sais quelle "offre gratuite dont vous Monsieur ou vous Madame avez la chance, que dis-je l’honneur, de bénéficier en exclusivité" ?)
Mais on reste alors au raz des pâquerettes du matériel.

La quête spirituelle de la liberté, ça a tout de même une autre gueule non ? [5]

Jules

[1] http://linuxfr.org/

[2] Enlevez-moi ces deux boussoles que sont LinuxFr et Google et vous me verrez instantanément errer sans but sur la Toile jusqu’à la nuit des temps.

[3] Les pinailleurs et tatillons de la bande m’objecteront peut-être du haut de leur lucidité que "baromètre effervescent" ne veut strictement rien dire !
Certes, mais que faites-vous de mes rêves de gloire d’apparaître dans quelques jours en première page de Google lorsque l’on tapera "baromètre + effervescent" ?
(et merci de ne pas me contrarier en me faisant remarquer que rares seront les internautes qui subitement se mettront a rechercher frénétiquement des infos sur les, désormais célèbres, baromètres effervescents)

[4] Cette version corrige juste quelques bugs de la version 1.2.3.4 bêta 5 prerelease 6, mais rien que pour ça je pense que ça vaut le coup de recompiler son noyau pendant 3h pour la tester.

[5] A ceux qui rechercheraient en vain une explication cohérente au titre étrange de cette divagation, je leur dirai qu’il n’y en a pas car nous ne sommes pas ici sur un site de légumineux (je salue cependant votre courage d’être arrivés à me lire jusqu’ici).

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Toujours en tête ! , le 17 mai 2010 par Riyuk (0 rép.)

Toujours en tête en 2010 ! —> Google

En fait, je crois que dans 20 ans, ce le sera encore ! Tant qu’il n’existera pas de baromètre effervescent en fait...

Répondre à ce message

J’aime bien les patates douces non pas parce que ce sont des patates mais parce qu’elles sont douces , le 11 mars 2007 par KelticLago (0 rép.)

Que c’est beau ! Ca marche aussi avec les carottes ?

Répondre à ce message

Toujours en tête dans Google , le 18 janvier 2006 par j (0 rép.)

J’vais peut-être créer un site sur les baromètres effervescents. Quelque chose dont la philosophie serait :

"J’aime bien les baromètres effervescents non pas parce que ce sont des baromètres mais parce qu’ils sont effervescents..."

A+ J.

Répondre à ce message

> J’aime bien les patates douces non pas parce que ce sont des patates mais parce qu’elles sont douces , le 9 mars 2005 par bernier (0 rép.)

bonjour

ou trouver des semences, si toutefois on peu en cultiver en FRANCE svp ?

cordialement.

Répondre à ce message

> J’aime bien les patates douces... et les baromètres effervescents ! , le 14 janvier 2004 par Clochettte (0 rép.)

Merci pour l’annuaire Framasoft. Il est vraiment d’excellente qualité. Si Google est une boussole sur le Web, Framasoft y est un phare ! Et en 2004, votre article est toujours en tête dans Google en cas de requête sur baromètre effervescent.

Félicitations

Répondre à ce message

> J’aime bien les patates douces non pas parce que ce sont des patates mais parce qu’elles sont douces , le 17 septembre 2003 (1 rép.)

J’ai beau me creuser, j’arrive pas à trouver ce qu’il y a de féminin en Celine ? Je suis pas très doué en littérature contemporaine, je n’ai lu de lui que "voyage..." et même son écriture, bien qu’intense, n’a pour moi rien de féminin... Alors, pourquoi Féminine ?

CC.

Répondre à ce message

j’ai peut-être tenter trop tôt... , le 16 septembre 2003 par Notenacniapoc (1 rép.)

Quelle déception lorsque dans mon moteur de recherche préféré je valide "baromètre + effervescent" et que sur 12 résultats aucun ne fait mention de patates douces...

> j’ai peut-être tenter trop tôt... , le 17 septembre 2003 par Adrien93

Oui juste un jour trop tôt !

http://www.google.fr/search?hl=fr&a...

Et puis Framasoft n’est pas si mal classé pour "patates douces" non plus ;-)

http://www.google.fr/search?q=patat...

Répondre à ce message

> Purée q’c’est bon : J’aime bien les patates douces ... , le 15 septembre 2003 par jean-luc (0 rép.)

ça ne m’étonne pas de trouver ce petit bijoux sur le site des "p’tits gars de Framasoft" : un peu de douceur dans un monde de brutes ... et tellement d’intelligence dans la volonté généreuse et déterminée d’expliquer le "libre" pour un monde meilleur.

Bravo à Framasoft pour tant d’intelligence ...

Vive les patates douces et les logiciels libres ...

jean-luc.

Répondre à ce message

> Différence entre version bêta et prerelease ? , le 15 septembre 2003 par JoelTheJewell (2 rép.)

Amusant, amusant...

Au passage, je m’en demandais.

Quelle est la différence entre une version bêta et une prerelease ?

Je me demandais aussi l’orthographe correct de deux mots :
beta / béta / bêta ?
prerelease / prérelease ?

Tant qu’à faire, je me demandais sur quels critères on décidait de donner un numéro de version à un logiciel.
Est-il vrai qu’un nombre impair est plus instable qu’un nombre pair ?

Bon, vous aurez compris, je me demandais quoi !

PS : C’est en hommage à Elton John, le coup du gars qui jouait du piano debout.

> Différence entre version bêta et prerelease ? , le 15 septembre 2003

Beta c’est quand c’est en phase de test, Prerelease (cf. également release candidat ou RC), c’est quand tout doit théoriquement fonctionner, et qu’on test une dernière fois (pour voir par exemple, si les bugs corrigés n’en ont pas créés d’autres). Pour ce qui est des nombres pairs ou impaires dans les n° de version à ma connaissance il n’y a rien à en déduire en règle général, mais il est possible également que des développeur leurs donnent uène signification particulière (rien ne les en empêche)

> Différence entre version bêta et prerelease ? , le 14 décembre 2003

C’est comme pour un spectacle : la version béta, c’est une répétition et la RC, la générale. Lors d’une générale, tout doit fonctionner et le public est présent. J’ai assisté à la générale de Falstaff à Salzbourg. Sublîme. La RC5 de OpenOffice.org ne l’était pas moins.

Paco

Répondre à ce message

> J’aime bien les patates douces non pas parce que ce sont des patates mais parce qu’elles sont douces , le 15 septembre 2003 par Julien (1 rép.)

Pour vous en donner deux exemples féminins, figurent ainsi en bonne place dans mon petit Panthéon personnel le parabolique "Il convient de trouver assez de musique en nous pour faire danser la vie" de Celine

1*) Il me semble que la citation exacte est : "quelquefois on n’a plus en soi suffisamment de musique pour faire danser la vie"

2) Celine n’est pas une femme, c’est UN auteur qui a pris le prénom de sa mére comme pseudo.

-----> * : reference exacte

> Et j’ai crié, crié, Céline, pour qu’elle revienne ! , le 15 septembre 2003 par Jules

Pour la citation exacte, merci beaucoup.

Pour le coup des exemples féminins, disons que j’ai voulu faire de l’humour en gardant la tonalité décontractée de l’article.

Mais je comprends tout à fait que pour cela ne passe pas bien (comme la totalité de ce petit billet du reste, c’est la loi du genre).

C’était vraiment un truc balancé comme ça sans prétention et que l’équipe du site a bien voulu reprendre.

Répondre à ce message

> L’installation est-elle une fin en soi ? , le 15 septembre 2003 par SamEight (1 rép.)

Cette version corrige juste quelques bugs de la version 1.2.3.4 bêta 5 prerelease 6, mais rien que pour ça je pense que ça vaut le coup de recompiler son noyau pendant 3h pour la tester

Vous êtes impitoyable mon cher Jules ;-)

Ceci dit c’est vrai que l’installation semble être le passe-temps favori des linuxiens (dont je suis).

J’espère qu’ils trouvent également un peu de temps pour l’utilisation !

> L’installation est-elle une fin en soi ? , le 15 septembre 2003

Jules a un vieux 486. 3h pour recompiler son noyau...

Allez je vais recompiler OpenOffice.org sur mon biproc (968 min la dernière fois...)

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Malte Steinmetz Malte Steinmetz
Creative Commons BY-SA