Chewing Word

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

Chewing Word a été créé par Aristide Grange, de l’université Paul-Verlaine de Metz, et est conçu dans le but initial d’aide aux personnes atteintes d’un handicap qui leur rend la saisie au clavier trop contraignante et trop longue. De ce fait, ce logiciel, même s’il peut être utilisé au clavier, propose un moyen de saisie graphique qui tente d’être le plus rapide possible, bien plus efficace et rapide que le traditionnel clavier virtuel.

Pour ce faire, celui-ci se compose d’une double rangée de lettres, le "cadran", où les lettres ne sont pas rangées par ordre alphabétique, mais par ordre de fréquence dans la langue française.

Pour bien focaliser l’utilisateur sur ces lettres et ne pas le surcharger cognitivement, les lettres les moins probables dans le contexte en cours n’apparaissent pas immédiatement. Ainsi, en début de phrase, la lettre L se place automatiquement sous le curseur, et les C, I, E, ... à proximité. Ensuite, si je clique sur L, le curseur se trouvera sur le E, avec les lettres A, apostrophe, U, O proches, car se sont les lettres qui ont le plus de "chances" d’être tapées à ce moment compte tenu du corpus de mots français. Si l’on ajoute à cela l’écriture prédictive (je tape G, A, R, C et il me propose d’écrire garçon suivi de l’espace), le logiciel excelle à faire écrire rapidement des mots à des personnes à mobilité limitée ou un enfant en apprentissage.

Selon le handicap de la personne, différentes aides sont également proposées :
- Si la personne a des difficultés à cliquer, par exemple si elle utilise une interface de suivi du regard, le mode clic automatique valide la sélection lorsque le curseur y reste un certain nombre de secondes.
- Si la personne n’arrive pas à déplacer le curseur, un mode de défilement automatique existe, l’utilisateur ayant à cliquer au bon moment si la lettre lui convient.
- Si elle a des difficulté à contrôler le clic long (indispensable pour une saisie rapide des prédictions complètes), celui-ci peut être simulé de multiples façons par des clics courts.

Enfin, un mode d’entraînement orthographique à destination d’enfants en phase d’apprentissage de la lecture, ou de personnes dyslexiques est intégré, où l’utilisateur, en cliquant répétitivement sur le pictogramme/mot, compose le mot voulu. La base de pictogrammes fournie est assez réduite (100 mots sans compter les flexions), mais tout utilisateur peut étoffer cette base à sa convenance. Il peut aussi mettre le fichier correspondant à la disposition des autres utilisateurs. Une synthèse vocale, aide complémentaire et importante pour ce type de handicap, est annoncée pour la version 1.5.

A ces qualités, ce logiciel s’offre en plus le luxe d’être entièrement configurable, multi-utilisateur (très utile en milieu hospitalier par exemple). Comparé à d’autres logiciels comme Dicom ou le Clavicom, il a l’avantage d’être plus efficace dans la frappe de mots de par la proximité des lettres, même si son interface peut déstabiliser au départ, n’étant pas apparenté au clavier. Par contre, contrairement à Dicom, tout texte tapé avec Chewing Word doit ensuite être collé dans la bonne application : on ne tape pas directement dans son propre traitement de textes, par exemple, et espérons qu’un bouton "tout copier" bien visible aide pour cette manipulation par la suite.

Au final, nous disposons d’un outil efficace, pensé au plus proche de ses utilisateurs, à l’interface complète, ergonomique et jolie. A faire découvrir et à faire partager sans modération !

l’auteur rencontre encore quelques difficultés à finaliser le portage sous Linux. Les sources sont là, mais celui-ci ne sait pas faire des paquetages dans les règles de l’art et des problèmes subsistent dans certaines distributions. A bon entendeur, n’hésitez pas à porter ce superbe outil sur Linux !
Tags: dyslexie handicap communication saisie dyspraxie
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

Bäume im Schnee Bäume im Schnee
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks