Dwm

Site officiel
Copie d'écran
Bookmark and Share

Préambule : ce logiciel ne fonctionne qu’avec les systèmes utilisant X11 (Linux, BSD - dwm a été testé avec succès sous OSX)...

dwm (dynamic window manager) est un gestionnaire de fenêtres pour X11 (vous pourrez l’utiliser sous n’importe quelle distribution Linux ou BSD, et d’autres encore). Il se situe dans la lignée de Ion, Larswm, et surtout wmii (du même auteur que dwm), mais est conçu pour être beaucoup plus léger (dwm ne devra par principe jamais excéder 2000 lignes de code), plus rapide et simple d’utilisation que ces derniers, tout en demeurant très riche en fonctionnalités. Il gère les fenêtres sous deux modes, le mode "flottant" (avec fenêtres superposables), et le mode "en cadres" (fenêtres juxtaposées "en tableau", à l’exemple de Ion ou wmii).

Les fenêtres n’y ont aucune autre "décoration" qu’une bordure d’un pixel d’épaisseur (à la manière d’Evilwm), de façon à libérer le maximum d’espace disponible sur votre écran.

dwm n’est susceptible d’aucune configuration après installation (pas de fichiers ni d’interface de personnalisation), mais peut être personnalisé d’une façon très large, très simple et très souple en renseignant le fichier "config.h" avant compilation.

Principe de fonctionnement :

dwm gère les fenêtres de vos applications grâce à un système dit de "tags" (ou "étiquettes"), ressemblant au "bureau virtuel" des gestionnaires de fenêtres classiques.

Votre espace de travail est ainsi constitué d’"étiquettes" auxquelles sont attachées les fenêtres des applications. Par exemple, la fenêtre de l’éditeur de texte Gedit, avec lequel j’écris ces lignes, est présentement attachée au tag n°1, ainsi que celle du navigateur SeaMonkey, pendant que d’autres fenêtres sont ouvertes et attachées à d’autres étiquettes (comme placées sur d’autres "bureaux virtuels"), et que la fenêtre xterm est attachée à toutes les étiquettes.

dwm permet, d’une action du clavier, d’attacher une fenêtre donnée à une étiquette donnée ou à plusieurs étiquettes (voire à toutes), fonctions analogues aux "déplacer","copier","coller les fenêtres" d’autres gestionnaires.

Fonctionnalités plus détaillées (liste non exhaustive) :

dwm permet de :

  • Attribuer avant compilation un mode par défaut à toutes les fenêtres - mode "flottant" ou mode "en cadres".
  • Changer le mode (flottant ou en cadres) pour toutes les fenêtres ouvertes, par une action du clavier.
  • Attribuer un mode "flottant" ou "en cadre" à toute fenêtre présente dans une étiquette donnée, et ce :
    - soit "à la volée", une fois la fenêtre ouverte (individuellement), par une simple action du clavier ;
    - soit préalablement à l’installation, en attribuant à tel ou tel programme un mode "en cadre" ou "flottant" par défaut (qui peut cependant être modifié une fois la fenêtre ouverte), indépendamment du mode choisi par défaut pour toutes les fenêtres. Ce peut-être particulièrement utile pour les applications supportant mal le mode "en cadre", comme Gimp par exemple.

Notons que les fenêtres "pop-up" ou à taille fixe sont automatiquement considérées flottantes.

  • Attribuer une fenêtre à une étiquette donnée ("envoyer" par exemple la fenêtre de Firefox "vers" le tag n°6 au lieu du tag n°1), et ce par une action du clavier ;
  • Attacher une fenêtre donnée à plusieurs étiquettes (la fenêtre sera par exemple présente sur les tags n°1, 4, et 7, ou même tous les tags) - également par une simple action du clavier.
  • Déplacer ou redimensionner les fenêtres flottantes, à l’aide d’une touche du clavier et d’un des boutons de la souris (gauche pour déplacer, droit pour redimensionner).
  • Détruire les fenêtres ou clore la session par un raccourci clavier.
  • "Zoomer" toute fenêtre ayant le focus par une action du clavier, c’est à dire :
    - si c’est une fenêtre "en cadre", lui conférer la disposition sur l’espace de travail dévolue par défaut aux nouvelles fenêtres. Ceci correspond à une dimension de fenêtre de 600/1000 de l’espace de travail horizontalement (à partir de la gauche), et 1000/1000 verticalement - moins l’épaisseur de la "barre de statut" ;
    - si c’est une fenêtre flottante, "zoomer" revient à maximiser/démaximiser.
  • Déplacer le focus sur une fenêtre quelconque du tag courant par une action du clavier ; si la fenêtre est flottante elle sera simultanément mise au premier plan.
  • Déplacer le focus à l’aide de la souris (dans ce cas la fenêtre sur laquelle est le focus peut-être ensuite mise au premier plan par une action combinée du clavier et de la souris).
  • Redimensionner grâce au clavier les colonnes dans le mode de disposition des fenêtres "en cadres" (comme les colonnes d’un tableau).
  • Identifier d’un coup d’œil sur la barre de statut (en haut de l’écran) quelle étiquette est présentement visible, le titre de la fenêtre sur laquelle est le focus, ainsi que le mode (flottant ou en cadres) de l’étiquette courante. Il est à noter que le titre de toute fenêtre inactive apparaît dans un bandeau en haut à droite de celle-ci.
  • Choisir de "voir" telle ou telle étiquette (comme on passe d’un bureau virtuel à un autre sous d’autres gestionnaires) d’une simple action du clavier, ou en cliquant sur son nom dans la barre de statut.
  • Définir des raccourcis clavier pour lancer des application de son choix (par défaut, un xterm). Mais mieux vaut peut-être utiliser dmenu pour un résultat beaucoup plus complet - voir plus bas.
  • Notons que dwm supporte Xinerama.

Personnalisation de dwm :

dwm offre de grandes possibilités de personnalisation, parmi lesquelles :

  • Le choix des couleurs, de la police de caractère et des symboles divers de l’interface.
  • L’attribution de votre clé modificatrice préférée et le choix de tous les raccourcis claviers du programme.
  • Le choix du mode par défaut (flottant ou en cadres) pour les fenêtres.
  • Le choix de la disposition par défaut des cadres (en colonnes ou en lignes).
  • Le choix du mode par défaut (flottant ou en cadres) pour tel ou tel programme, ainsi que le "tag" auquel la ou les fenêtres de ce programme seront attachées par défaut.
  • Le nombre d’étiquettes disponibles dans le gestionnaire (comme pour d’autres gestionnaires le nombre de bureaux virtuels).
  • Le choix d’une dénomination propre à chaque tag ou étiquette.
  • Le pourcentage de recouvrement de l’écran par toute nouvelle fenêtre en mode cadre.

Attention : toutes ces personnalisations doivent être déterminées avant la compilation du programme. Pour cela, vous devez renseigner un fichier nommé "config.h".

Commentaire :

dwm est un gestionnaire de fenêtres extrêmement léger, rapide, complet, et stable comme un roc. Il dispose d’une communauté d’utilisateurs et de contributeurs très dynamique. Il peut convenir aux configurations les plus légères comme aux machines les plus récentes. Il peut être facilement et intégralement piloté à partir du clavier, ce qui, associé à l’utilisation de la disposition "en cadres" des fenêtres, le destine aussi particulièrement aux utilisateurs d’ordinateurs portables qui rechignent à bon droit à utiliser leur maladroit touchpad..

Merci à Philippe-Pierre pour la rédaction de cette notice sur le Framawiki.

Tags:
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Dwm , le 10 juillet 2007 par krato (0 rép.)

Sur Debian testing, j’ai déjà testé kde, gnome, icewm, fluxbox et maintenant dwm qui va rester mon window manager tant il est pratique ! C’est vrai qu’il se configure à la compilation mais c’est un détail. Le paquet debian existe tout pret (donc fonctionnel pour moult debian-like comme knoppix ou ubuntu. Il est tout de suite utilisable sans aucune modification !

Ce qui est fondamentalement différent de kde, c’est beaucoup de chose mais surtout le manque d’utilisateurs. Une application est marginale et manque de documentation surtout parce qu’elle a peu d’utilisateurs.

C’est pour ça que j’encourage fortement les non geeks comme moi qui veulent un bureau vraiment léger, de le tester. Moins connu que fluxbox, icewm ou wm, il mérite qu’on en parle plus !

Répondre à ce message

Avis Dwm , le 25 avril 2007 (0 rép.)

Dwm est vraiment très puissant comme interface. Il permet un travail rapide pour ceux qui ne veulent pas reposer leur station sur son aspet mais plutôt sur une bonne ergonnomie de développement.(Au revoir gnome et KDE, XFCE..) C’est une station graphique minimale que l’on met en place en l’installant. (Pas de chichi)

Il est vraiment très pratique une fois en main et les raccourcis claviers bien mis en place. A ce propos la configuration de l’interface doit se faire avant sa compilation ! On le recompile pour le mettre à jour (ça prend quelques secondes de le compiler)

Il est très réactif par sa légèreté et permet d’utiliser plus facilement toutes les capacités des bureaux virtuels. A conseiller pour les vieilles config !

Répondre à ce message

Dwm , le 28 mars 2007 (2 rép.)

Whaou, un peu "geek" pour Framasoft ;-) Mais en effet ce genre de gestionnaire de fenêtres est à tester, en particulier pour ceux qui ont mal au poignets ou qui comme moi ne supportent pas le touchpad du portable. Et pas plus léger pour une vieille machine. Faut aimer le côté très fonctionnel :-).

Dwm , le 28 mars 2007

Geek... ce n’est que le prénom de celui qui l’utilisera. Perso, je trouve que cela n’a pas trop ça place dans Framasoft

Dwm , le 28 mars 2007 par elrik

Geek... ce n’est que le prénom de celui qui l’utilisera. Perso, je trouve que cela n’a pas trop ça place dans Framasoft

Il ne tient qu’à vous de proposer les logiciels qui ont leur place dans l’annuaire... Nous vous attendons donc avec impatience ! Merci d’avance...

Elrik, animateur de l’annuaire

-----> Ecrire une notice sur le Framawiki

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Autres logiciels

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Informations générales

Juste une image

serene serene
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks