• Auteur : Vincent René-Corail
  • Date : 1er février 2005 (16 février 2005)
  • Licence : Creative Commons BY-SA link_license

Les Live CD, à quoi ça sert au juste ?

Une question apparement innocente, lancée sur un des forums de Framasoft, mais qui a amenée des réactions plus qu’intéressantes. Jugeant qu’il aurait été dommage de laisser perdre ce fructueux échange dans le flux incessant du forum, nous avons décidé d’en résumer ici la substantifique moelle. Et Vincent René-Corail a accepté de rédiger un rapide compte-rendu [1].

Quel peut donc être l’intérêt des live CD ? Cette question, qui peut paraitre ironique au premier abord est en fait loin d’être inutile. Pour un utilisateur novice qui aborde ce type de CD pour la première fois, il peut en effet être difficile de se rendre compte de tout ce que l’on peut en faire.

Avant de nous lancer dans l’énumération de quelques applications possibles, rappelons succintement la définition d’un LiveCD : Une distribution Live CD se compose d’un CD-rom bootable qui exécute un système d’exploitation, en général Linux, dans la mémoire RAM de l’ordinateur, sans nécessiter d’installation plus ou moins fastidieuse.

On voit donc quelle peut être l’utilité d’un tel CD, non seulement pour découvrir un système d’exploitation Linux sans avoir à l’installer mais aussi pour tester la compatibilité de son matériel avec ce type de système d’exploitation. Cependant, si ces utilisations restent les plus courantes, elles sont loin d’être les seules.

un outil de dépannage

Un live CD peut d’abord être un moyen de récupérer des informations et/ou des données qui ne sont plus accessibles sur des PC où Windows a complètement planté pour une raison ou une autre. Avant de tout réinstaller (et de tout perdre), il est plus judicieux de faire une copie de ces données, sur CD enregistrable ou clé USB grâce au Live CD.

Dans le même ordre d’idée, ces CD sont utiles quand vous ne pouvez plus redémarrer l’ordinateur non parce qu’il a planté mais parce qu’il est manifestement infecté de multiples virus. Nombreux sont ces petits programmes qui se chargent dés que le système d’exploitation Windows est lancé et qui s’activent quand vous vous connectez à internet (c’est le cas par exemple de Sasser). Avec le Live CD, vous démarrez votre machine sans crainte (Linux n’étant pas sensible aux virus sévissant sous Windows), vous vous rendez sur le site d’un éditeur d’anti-virus pour charger le correctif permettant d’éradiquer le virus, et le tour est joué.

Autre utilisation potentielle de maintenance : partitionner [2], le disque dur d’un ordinateur avec Windows XP sur lesquels on souhaite installer une partition Linux ou plus simplement réserver un emplacement où conserver ses données [3] Ceci évite d’acheter (ou de pirater !) un logiciel dédié très cher, pour une tâche que l’on effectue généralement qu’une seule fois. Avec un Live CD, quelques clics de souris suffisent (j’utilise pour ma part l’outil graphique "Qtparted").

Un environnement portable

Un live CD est aussi intéressant pour les "nomades" de l’informatique, les personnes qui passent d’une machine à l’autre, dans un établissement scolaire ou lors de déplacements professionnels par exemple, et qui souhaitent retrouver à chaque fois un environnement de travail identique.

Les avantages sont évidents : vous conservez des outils (traitement de texte, tableur, logiciel de retouche photo, 3D, vidéo, musique, et bien d’autres encore) auxquels vous êtes habitués. Si vous utilisez ensuite une clé USB pour sauvegarder vos données, l’ordinateur "hôte" reste exempt de toute trace de votre passage.

Vous n’êtes par ailleurs plus dépendant des éventuels limitations des systèmes d’exploitations par défaut (absence de certains logiciels par exemple). Vous n’êtes même plus limité par les éventuels restrictions de droits que les administrateurs réseaux définissent sur certaines machines en entreprise [4].

Pour les personnes qui n’ont pas les moyens ou la possibilité de s’acheter un ordinateur portable, le Live CD peut donc faire office de subsitut, qui nécessite certe une machine hôte mais qui ne sera pas bridée par elle, si ce n’est la quantité de mémoire vive (RAM) disponible.

Un environnement sécurisé

Une autre bonne raison d’utiliser des live CD, c’est la sécurité. D’abord parce qu’un système comme Windows peut s’avérer dangereux lorsque l’on pratique l’achat en ligne par exemple [5].

L’autre avantage du Live CD, c’est le fait même que ce soit un CD (ou un DVD) sur lequel il n’y pas de droits en écriture. Rien ne pourra donc modifier ou attaquer le système d’exploitation embarqué.

Un instrument de démonstration

Enfin, si le Live CD vous aide à découvrir Linux, il pourra aussi faire de vous un promoteur de ce système d’exploitation. Rien n’est plus simple que de faire des présentations de logiciels libres sur tout type de PC, quelque soit le système d’exploitation installé, afin de démontrer à vos interlocuteurs qu’ils peuvent tout à fait utiliser un système Linux pour effectuer leurs travaux habituels.

La plus belle des démonstrations étant d’ailleurs et tout simplement d’en offrir un à vos amis comme on offre des fleurs :-).

Tout ceci ne sont que les quelques applications les plus évidentes des Live CD. Elles montrent bien qu’en fait, leur utilisation n’a comme limite que votre sens pratique, votre bon sens et votre imagination. Vous pouvez en faire ce que vous voulez : il sont libres ET gratuits (le plus souvent), ce qui veut dire qu’ils vous appartiennent [6]. A vous d’inventer la manière dont ils pourront vous être utiles.

[1] Un grand merci à tous les participants au fil de discussion du forum qui ont permit la rédaction de cet article et aux animateurs de Framasoft qui ont relus la correction. NdE.

[2] Opération qui consiste à diviser le disque dur en plusieurs parties "indépendantes" de telle sorte qu’on puisse réinstaller le système sur l’une de ces parties sans perdre les données enregistrées sur une autre portion (Linux le fait par défaut, dès l’installation).

[3] Un ordinateur avec Windows XP sur une seule grande partition peut poser des problèmes pour conserver ses données en cas de défaillance du système. C’est pourquoi il est souvent conseillé de partionner son disque même si l’on n’y installe pas un système d’exploitation Linux, pour "séparer" le système Windows des fichiers personnels.

[4] Attention : ce n’est pas non plus une raison pour ne pas respecter les aspects légaux d’utilisation d’un ordinateur et de confidentialité des données. NdE.

[5] La "dangerosité" de Windows vient surtout des failles de sécurité du navigateur web installé par dafut, Internet Explorer. Une manière d’y remédier, c’est d’utiliser un navigateur plus efficace et plus sûre. NdE

[6] Si vous ne possédez pas de connection Internet haut débit afin d’en télécharger, vous pouvez toujours commander votre live CD chez Ikarios pour moins de 3 €

  • Comment lancer un live CD
  • Et que faire si il ne démarre pas !
    par Bionet
    Creative Commons BY-SA
    (document natif au format openoffice.org)
  • OpenOffice - 217.1 ko

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

monsterbeats , le 9 mars 2013 par online shopping (0 rép.)

beats noise cancelling headphones Eat and drink engler vil fortelle delawareg a littl vakreste og søteste ord du noensinne har hørt cheap dre beats headphones , Og scientif mye tålmodighet og omsorg, cheap beats by dr dre Have dinner engler vil lære deg å snakke

-----> http://www.decawave.com/beatsbydre.html

Répondre à ce message

10 things to do with a live Linux CD , le 23 juin 2005 par aKa (0 rép.)

Un petit lien connexe en passant...

-----> 10 things to do with a live Linux CD (Tuxs.org)

Répondre à ce message

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 2 février 2005 (5 rép.)

Bonjour, moi, je suis un admirateur de GeexBox (voir la notice sur Framasoft). c’est un live-cd qui n’est ni un moyen de sauvetage, ni un OS transportable, ni une méthode pour outrepasser les limites des droits sur un LAN, c’est une machine multimédia en puissance (comme Movix aussi), dédié à un usage (lire les fichiers multimédias : vidéos, audios, images TV depuis la release0.98.5, installable dur DD, vous pouvez même encoder en Xvid, même en conteneurs matroshka, incorporez votre résultats à l’ISO, graver et hop chez un ami sans lecteur adapté et c’est parti.... Il est même possible de l’utiliser en réseau (moins top que VLC/S quand même) et comme pour moi , si vous aimez bricoler ça permet de découvrir "ludiquement" les arcanes de Linux...

Ce n’est pas de la pub, c’est un complémment d’information car GeexBox comme d’autre et full source ouverte (par principe si j’ai bien compris)

Merci de me lire

Le Live CD GeeXbox , le 3 février 2005 par Convertir en Xvid facilement et rapidement ?

Dans votre message, vous avez écrit à propos du live CD "GeeXbox" :

[...]vous pouvez même encoder en Xvid, même en conteneurs matroshka, incorporez votre résultats à l’ISO...[...]

1. Quel est le logiciel libre qui permet d’encoder en Xvid dans le live CD GeeXbox ?

2. Connaissez-vous des logiciels libres qui permettent d’encoder "facilement et rapidement" en Xvid dans les distributions Gnu/Linux Mandrakelinux, Ubuntu etc... (sous Kde ou sous Gnome) ?

Merci pour votre aide et vos conseils.

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 3 février 2005

A propos de Geexbox, vous pouvez faire part de son utilisation sur le fil du forum dédié à cet article, cela pourra permettre de le modifier et de l’enrichir.

Merci.

/glattering

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 4 février 2005 par nix

Dont acte (je réponds au premier reply). En effet et je me suis mal exprimé (passion quand tu nous guide...), GeeXbox ne permet pas d’encoder mais de lire.Je voulais préciser qu’il nous était loisible d’encoder en Xvid (codec "libre que je sache) autant qu’en Divx (pas vraiment "libre"...) mais il est vrai que l’encodage Xvid ou Divx n’est pas ma spécialité non plus encore moins sous GNU/Linux. Donc si une bonne âme ?... (faut qu’j’arrête les ponts de suspensions moi !) Ceci dit, Geexbox a pour philosophie de s’appuyer sur des solutions libres les plus génériques possibles afin d’être le plus universel possible (par exemple, les drivers ALSA pour le son, Vidix ou VESA pour l’image) ; c’est aussi un excellent biais pour profiter de Mplayer sans passer l’installation d’une distribution linux. C’est en plus un chouette projet mené par deux developpeurs plutôt compétents et patients autant que disponibles. Mon propos était ici de compléter cette présentation des Live-CD.

Merci de m’avoir lu. Bon maintenant pour causer de la GeeXbox j’irai sur le forum.

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 4 février 2005 par Gouchi

Voici une liste de LiveCD ;-)

http://www.frozentech.com/content/livecd.php

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 27 juin 2005 par madabouttolkien

J utilise GEEXBOX moi aussi et mon premier usage c est d ecouter de la musique, regarder des films a mon boulot quand vient la pause qui dure 2 heures.

L ordi du boulot est verrouille, je ne peux rien y installer Comme ca on ne pourra pas dire que j ai touche quelque chose si l ordi plante par la suite d autant que GeexBox est super pratique et lit tout ce que je lui soumet.

Pour ceux qui ont de longues pauses au bureau et ne peuvent rentrer chez eux pensez y.

Vous aurez un ordi multi-media performant en 2 minutes

Répondre à ce message

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 1er février 2005 par Milouse (1 rép.)

Il faut savoir aussi que Ubuntu propose d’envoyer gratuitement ses cd à domicile, pour peu que l’on soit patient (4 à 6 semaines d’attente), dans le cas où l’on ne pourait pas télécharger cette distribution (connexion lente etc).

-----> Pour commander un cd (gratuitement) Ubuntu

> Les Live CD, à quoi ça sert au juste ? , le 2 février 2005 par Brownie

[PUB]

Oui, et en plus actuellement, vous avez en kiosque, Linux Planet avec Kaella 1.3 Firefox et Ubuntu Warty 4.10.

[/PUB]

Sinon, c’est vrai que c’est pratique quand le disque dur à planter, a copain a essayé ce week-end ;) Du coup, avec une mandrake move, il a pu démarrer, se connecter à un FTP et enfin sauvegarder sans jamais avoir touché à linuxx avant.

Comme quoi c’est intuitif

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

Bhutan Bhutan
Creative Commons BY