• Auteur : Chagab & Sdj
  • Date : 1er avril 2004 (25 juillet 2005)

Mac et Linux c’est possible.

Il s’installe même très bien. Je le sais, j’en ai un (l’Imac de toute la famille, du fiston à la « Dame » [1] en passant par mes petits doigts de temps à autre).

Tu as le choix entre différentes distributions qu’il te faudra télécharger, ou encore acheter sur des sites spécialisés [2],et en plus ils sont sympa.

Les distributions de linux pour PowerPC [3] sont : [4].

  • La Mandrake 9.1, qui fonctionne très bien malgré quelques problèmes agaçant chez moi au niveau, par exemple, de la non reconnaissance du clavier Apple, le petit ! [5]
  • En fait, on a l’impression que Mandrake ne désire pas (ou plus) maintenir une version PPC dans sa distribution... Faute en est aux impératifs économiques ! Vu le nombre relativement faible d’utilisateurs d’une distribution Mandrake sur machine PPC (je ne les ai pas compté, mais doit pas y’en avoir des masses, vu le peu de sites consacrés à la relation Apple Mac/Mandrake) le seuil de rentabilité n’est certainement pas atteint.
  • Pour l’installation, les users pourront se référer au document d’installation de la version 8.2 PPC sur le site de Mandrake. En effet, bien que la version de la distribution soit différente, la procédure d’installation ne change pas d’un iota. Pratique, non ? C’est ici [6]
  • La knoppix 3.2 MIB PPC (un liveCD), même dans sa version alpha, peut te permettre de te rendre compte de ce qu’est Linux sous Mac sans procéder à aucune installation sur le disque, génial, non ? J’en suis un ardent défenseur. Voir sur le site [7].
  • Il y a aussi YellowDog linux, une distribution basée sur RedHat qui, dans sa version 3.0, me donne de très bons résultats. L’installateur est graphique (c’est en fait l’anaconda de RedHat), tu choisis tes paquetages, et le résultat est excellent. Le bureau ressemble étrangement à celui de macOS. Elle est en téléchargement libre sur le site suivant [8].
  • Mais encore, il y a la Debian PPC (comme on dit) : une distribution grandiose... que, que... que je n’ai jamais pu installer sur mon Imac faute d’une méconnaissance de ma part de l’ensemble des paramètres d’installation. En effet, difficile pour un débutant de commencer avec cette distribution elle demande une vraie connaissance de la machine afin de pouvoir, lors de l’installation, indiquer avec précision les composants de la bécane (carte réseau, carte graphique, de son, etc..).

Quand j’aurai grandi (en Linux évidemment), [9],j’essaierai ! Le site [10]

  • Il existe d’autres distributions que je n’ai pas testées (LinuxPPC, par exemple, SuSE PPC également, ou encore Gentoo PPC). Celles que je viens de t’indiquer sont de très bonnes qualités.

Le plus difficile, à part l’installation de Debian PPC, est sans doute le partitionnement du disque HFS. En fait, l’installation d’une distribution sur un mac demande que tu commences par... réinstaller MacOS et donc perdre ta configuration actuelle.

En effet, à ma connaissance, il n’existe pas encore de logiciel qui fasse, comme avec les pc sous win, un partitionnement sans destruction.

Pour procéder à l’installation, il te faut donc :

  • Sauvegarder obligatoirement tes données
  • Démarrer à partir du CD ""MacOS"",
  • De là, tu lances "outil disque dur" et tu procèdes à un partitionnement de ton disque : une partition en HFS ou HFS+ (pour un disque de 13 Go, j’ai coupé la poire en deux, 6,5 Go pour Mac OS, idem pour linux), ""MacOS"" au début du disque et une deuxième partition que tu peux laisser nue.
  • Tu réinstalles MacOS sur ta partition dédiée Mac (HFS). Ensuite, les applications MacOS, mais, comme cela peut prendre du temps, tu peux aussi les installer après Mandrake si cette dernière te chatouille la souris.

Une fois l’installation de Mac OS effectuée, tu peux mettre le premier CD de ta distribution (Mandrake, YellowDog, etc.) dans le lecteur et tu redémarres en appuyant sur C pour booter sur le CD.

Attention : les procédures d’installation diffèrent selon que tu possèdes un Mac NewWorld (G3, G4) ou un Mac OldWorld (les anciens Mac ppc603, 604 etc.) avec quelques exceptions. Il te faut donc savoir, dans un premier temps dans quelle catégorie est classée ton Mac, et là [11] tu sauras si t’es new ou old. Pour les old, vous avez le choix de la disquette de démarrage qui vous permet de booter ensuite sur le cd, vu que, sur ces très anciennes machines, il est impossible de booter à partir du lecteur de CD.

Une fois lancée, l’installation de linux peut commencer : avec Mandrake, tu peux déjà entrer des options de boot. Par exemple, en ce qui me concerne, le lancement de l’installation ne fonctionnait pas si je n’indiquais pas à l’invite de boot les options suivantes pour la carte graphique : boot : install-gui gui-old fb=aty128 Ces options te sont précisées au début de l’installation. Si une de ces options ne permet pas le lancement de l’installation, tu peux en essayer une autre jusqu’à ce l’installateur graphique démarre.

Une fois cet obstacle franchi, cela devient un jeu d’enfant : spécification de la langue, la souris (les touches F11 et F12 jouent le rôle du deuxième et troisième bouton de la souris) , etc., jusqu’au choix de la partition pour l’installation de la distribution.

Avec Mandrake, tu peux visualiser graphiquement l’ensemble des partitions du disque : tu peux ainsi voir qu’au début, il existe 5 ou 6 partitions utilisées par ""MacOS"". N’y touche pas au risque de ne plus pouvoir démarrer Mac OS par la suite.

  • Dans un premier temps, il faut créer une partition appleboostrap sur la partition libre d’environ 1 Mo afin de pouvoir installer par la suite le logiciel yaboot qui te permettra au lancement de la machine de démarrer soit Mac OS, soit Linux. Cette petite partition s’installe avant toutes les autres dédiées à Linux.
  • Ensuite, tu crées une partition / (racine) (d’environ 3,5Go mais c’est comme tu le sens) pour accueillir le système de fichier (en reiserfs, çà marche très très bien),
  • une partition de swap (d’échange) d’au moins l’équivalent de la capacité de la ram (si tu as 256 de Ram, une partition de swap de 390 Mo est plus que satisfaisant),
  • et, si tu le souhaites, une partition /home en reiserfs aussi, tant qu’à faire les choses bien.

Hop, un petit appliquer là-dessus et c’est parti, [12]

    • choix des paquetages à installer,
    • installation proprement dite,
    • mot de passe root,
    • ajout des users,
    • configuration de la connexion internet (s’il y a lieu)
    • résolution de la carte graphique.

Dans le résumé de l’installation, tu verras que le clavier est resté en français (en tout cas, chez moi, à chaque installation, je me retrouve à la fin de l’installation avec un clavier US, Arrrrgh ! Paraît que faut pas chercher à comprendre, quoique, çà titille quand même). Il suffit simplement de le reconfigurer pour que le clavier puisse causer la France.

A la fin de l’installation de la Mandrake, on te demande d’entrer dans l’OpenFirmware, ce qui correspond au bios du système pour les PC, afin d’indiquer la partition de boot. Pour entrer dans l’OpenFirmware, il faut redémarrer en appuyant sur les touches pomme+alt+f+o. Là, tu rentres la petite phrase magique : setenv boot-device hd:X,\\:tbxi (où X correspond au numéro de la partition sur laquelle est installée applebootstrap). Mais Mandrake fait bien les choses qui te le rappelle en toute fin d’installation. Mais comme le clavier, dans l’OpenFirmware est en anglais et que je ne me rappelle plus des touches correspondantes, amusez-vous :-)

Au lancement de la machine, tu verras yaboot en mode texte avec des choix, du genre :

    • l linux mandrake m Mac OC c cdrom etc..
    • Tapes l pour voir si linux fonctionne correctement et... welcome dans le nouveau monde des pommes :-)

Ah, j’oubliais.

Pour les images iso de la Mandrake 9.1 PPC, il existe encore des serveurs qui les proposent. Pour connaître un serveur près de chez toi, suit le lien [13].

NdR : article de passionné pour des passionnés, nous espérons que sa complexité rédactionnelle ne vous rebutera pas... En tout cas moi, ça me donne envie de tester.

[1] NdR (Note du Rewriter) : En tout cas il a bien de la chance Sdj, ma « Dame » à moi, n’a jamais voulu s’y mettre. Il faut dire que j’étais sous Windows... Depuis peu, allez savoir pourquoi, j’espère...

[2] NdR : ikarios en propose, débutant, vas-y sans crainte, le rapport qualité prix est imbattable http://ikarios.com/form/

[3] Note de l’Iignare Rewriter : ach ! c’est ça PPC, vous m’en direz tant !

[4] Note du Rewriter Rewrité par Sdj -J’espère que vous allez vous y retrouver !- ça peut vouloir dire aussi : P*** de Pc, ou également "PouvoirPiCé" ce qui n’est pas mal non plus.

[5] Ce problème de clavier est maintenant résolu. En fait, pour les possesseurs des petits claviers apple livrés avec les premières générations de Imac (vous savez avec la souris toute ronde pas pratique pour un cent d’euro), il suffit de télécharger un paquet : kbd-mac-fr-2.2-1.noarch.rpm . L’adresse est la suivante : http://www.linux-france.org/macintosh/clavier_rpm2.html.

Vous y trouverez également une aide à l’installation et à la configuration (notamment la procédure pour configurer le mappage du clavier... non pas le nappage, le Mappage, on ne se tape pas une pomme belle-hélène :-). En attente de la version 9.2 de la Mandrake, voire de la 10.0 PPC (on peut rêver, non ?) qui tardent (c’est peu dire) à venir.

[6] http://www.mandrakelinux.com/en/demos/PPC/Install/ (14 pages avec screenshots, pas beau çà... mais c’est en anglais. Allons, allons, un petit effort, let’s go :-).

Ah, dernier petit truc : la carte son de mon Imac (graphite DVSE 400) n’est toujours pas reconnue et impossible de trouver quoi que ce soit sur le web pour qu’elle ne fasse plus la gueule à Linux. Mais, n’ayez crainte, l’émulation avec les pilotes OSS s’arrange de cette contrainte en un tour de passe-passe. Du coup, le son se fait entendre dans les enceintes Harman Kardon (y’a pas de mal). N’oubliez pas tout de même de "monter" le son via Kmix, par exemple.

[7] http:///www.knoppix.org Knoppix. Le lien pour télécharger la version alpha de la knoppix-PPC est ftp://ftp.free.fr/mirrors/knoppix-mib.org/knoppix-MiB-PPC-alpha-2e.iso (c’est le fichier de juin 2003).

Là, on est en présence d’une excellente distribution toujours en développement. Mais Yves Combes et ses acolytes ne sont pas avares de leurs efforts pour nous sortir prochainement une version stable qui pourra booter sans problème sur machine dotée du puissant G5.

N’hésitez pas, si vous êtes l’heureux possesseur d’un G5, de contribuer au développement, ne serait-ce qu’en testant les différentes versions bêta de la MIB-PPC. Les miroirs pour les télécharger sont ici : http://www.bouissou.net/knoppix-mib/doc-html/knoppix-mib.html. Sachez que la version alpha n’est pas doté du script d’installation qui est dès lors impossible. Il existe bien un moyen, notamment en modifiant le script d’installaiton présent sur la version i386 de la knoppix MIB, mais je vous laisse essuyer les plâtres, j’suis pas maçon pour deux sous ;-)

[8] http://www.yellowdoglinux.com/ydl_home.shtml

[9] NdR : modeste va !

[10] Debian http://www.debian.org/ J’ai en effet, grandi de trois millimètres en linux, mais je ne suis toujours pas capable d’installer convenablement la Debian PPC sur mon Imac...

En fait, j’ai réussi à faire une installation, mais le résultat n’était pas très brillant. C’est au niveau du serveur X que çà coince et j’ai beau faire tout un tas de manipulation en tout genre, je n’arrive pas à lancer X. BOn, je n’ai pas trop insisté non plus. Vu que c’est la bécane de madame, y’a des horaires d’utilisation à respecter. Alors une journée complète à tripatouiller dans les fichiers, c’est trop :-). [[Bref, j’attends de pouvoir faire une install avec la 3.1r0, les images ici http://cdimage.debian.org/debian-cd/3.1_r0a/powerpc/ n’attendent que moi.

[11] voir http://www.debian.org/releases/stable/powerpc/ch-hardware-req.fr.html

[12] NdR : ça a l’air simple en effet tout ça :-o

[13] http://www.linuxiso.org/distro.php ?distro=29

Article de SdjLoret, mis en forme par ChaGab qui a seulement tenté de ne pas le dénaturer.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

mac linux , le 2 mai 2012 par romi (1 rép.)

Bonjour tt le monde Donc voila j ai un soucis mon mac est sous linux car problemes Mais le wifi ne marche pas sous ubuntu, y a une solution ?

mac linux , le 5 mai 2012

Certainement, mais ce n’est pas ici que tu la trouveras. on est ici sur un site qui RECENCE les logiciels libres et qui les commente, et pas une hotline...

Répondre à ce message

Mac et Linux sous pc est-ce possible ? , le 25 novembre 2011 (0 rép.)

J’aimerais installer mac osx en dual boot avec linux mint 11 sur un pc. Qqn a-t-il une expérience ? Actuellement sous linux mint 11 sur samsung intel core i5

Répondre à ce message

Mac et Linux c’est possible. , le 10 mai 2010 par sx1 (0 rép.)

Bonjour,

Ubuntu fonctionne très bien sur les iMac derniers modèle (fin 2009) y compris en 64 bits. Voir la page de doc du site communautaire d’ubuntu France : http://doc.ubuntu-fr.org/apple_imac Cordialement Sx1

-----> http://doc.ubuntu-fr.org/

Répondre à ce message

Mac et Linux c’est possible. , le 19 juin 2008 par Erus_Iluvatar (0 rép.)

Bonjour,

Je tiens preciser que je suis actuellement sous Debian PPC, et que tout se passe pour le mieux (en insistant fortement pour ce qui est de la configuration de X et du clavier :p).

Je voulais preciser que le SEUL outil que j’ai trouve pour partitionner proprement mon disque dur en HFS+ est gparted, que j’ai utilise sur un live CD de Xubuntu AVANT de faire mon installation de Debian... C’est dommage que la rentabilite soit si faible que l’on delaisse presque les utilisateurs de PowerPC...

Erus_Iluvatar

Répondre à ce message

Mac et Linux c’est possible. , le 29 août 2006 par Phd0 (1 rép.)

pour ma part, l’installation se passe en effet bien avec la toute nouvelle version "stable" de debian : mais tjr même problème avec X : je ne sais pas comment activer la ATI Rage du iMac 233 (bousté a 128Mo avec un disque de 20Go)

Mac et Linux c’est possible reconfigurer le serveur x , le 29 août 2006 par alaingre

Bonjour j’ai eu le même problème avec imac 233 "bousté" à 192 Mo sous dapper - tu dois pouvoir résoudre cela en reconfigurant le serveur x avec la commande (*)

sudo dpkg-reconfigure xserver-xorg

et en prenant toutes les options par défaut proposées sauf celle concernant la profondeur des couleurs - choisir 16 et non 24

Un redémarrage est nécessaire (Crt+Alt+Supr)

PS : pour faire cette opération il faut tout de même voir la console à l’écran - choisi de démarrer en mode rescue

-----> xorg.conf pour un imac g3 sous ubuntu

Répondre à ce message

Mac et Linux c’est possible. , le 18 mai 2006 par geniium (0 rép.)

essaye Ubuntu, ca cartonne :)

-----> UBUNTU DAPPER DRAKE

Répondre à ce message

Mac et Linux c’est possible. , le 16 mars 2006 (0 rép.)

un logiciel de partionnement "on the fly" et non destructeur de données existe sur os X mais il est payant il s’appel ipartition vive linux surtout si le pengouin choisi un mac !

mac death

Répondre à ce message

> Mac et Linux c’est possible. , le 9 juin 2005 (2 rép.)

Bonjour, je trouve vraiment dommage d en arriver la... pourkoi installer une distrib mandrake alors, que l OS X est deja une base linux...(base debian) avec un peu de recherche , vous trouverez les compilateur C necessaire a mise en palce de vos programme préféré sur OS X (a partir des sources .gz....)

maintenant a vous de voir......

> Mac et Linux c’est possible. , le 5 septembre 2005 par Skippy the Kangoo

Salut,

Je ne suis pas sous Mac, mais la base de OS X n’est pas un Linux, mais un FreeBSD 4.x remanier par Apple et nommé Darwin, dont les sources ont été ouvertes et portées pour architecture x86.

Mais il est tout à fait vrai qu’une recompilation des fichiers sources (.gz) avec GCC (par exemple) peux être une solution pour installer certain logiciesl appartenant au monde UNIX.

> Mac et Linux c’est possible. , le 5 décembre 2005 par benohit

franchement, tu crois que framasoft est un site de geeks ? j’ai essayé fink, darwinports,... c’est un peu galère d’installer/ de trouver surtout les bonnes versions des logiciels...

entre les applis de fink, celles de darwinports, et celles distribuées sous osx en natif... ça fait beaucoup à gérer ! pas trop propre tout ça comme install...

de plus, pourquoi pas installer virtual pc et mettre linux dedans sous osx ?

Et pour ma part, j’ai installé debian ppc, et ubuntu ppc, vraiment c le top... pour ceux qui veulent batailler, effectivement, gentoo est la reine... tout faire à la main est décourageant,

Ma je guiderai plutôt les mac linux utilisateurs vers la ubuntu ppc...

Répondre à ce message

> Partitionner sous OS X c’est possible , le 5 octobre 2004 (0 rép.)

Bon, ok, ça coûte qqch mais :

http://www.subrosasoft.com/thestore/product_info.php ?products_id=431

http://www.coriolis-systems.com/iPartition.php

-----> Trouvé sur MacGeneration

Répondre à ce message

> Débian PPC et Xfree , le 5 octobre 2004 par Laurent (0 rép.)

Bonjour.

Je suis dans le même cas ! le Mac de madame doit être disponible .... ( c’est ambigue comme phrase ;-) ) bref je n’arrive pas à faire fonctionner le X sur le mac et les infos recueillis sur le net sont très parcellaires. Il y a apparemment un problème de chipset vidéo non reconnu et passer sur une version 4.4 de Xfree n’est pas une sinécure ... surtout si l’on est bilingue français/ français comme moi .

Répondre à ce message

> Mac et Linux, encore plus , le 18 août 2004 par mougly (0 rép.)

Salut,

Si je peut me permettre d’ajouter un lien vers penguinPPC qui recense toutes (ou presque) les distributions pour Mac. Et même des exotiques (comme « ROCK Linux » ou « Slackintosh ») ou des distrib plus ou moins Apple (notamment pour les vieilles bécanes).

P.S. Wouah, la plume de Sdj !

Répondre à ce message

> Et sur mon Mac, Linux c’est possible ? , le 3 avril 2004 par Yves Combe (1 rép.)

(Pas de "s" à mon nom, merci.)

Note 1 : La mandrke ppc 9.1 ne s’installera pas correctement sur les matériels récents (moins de deux ans) : emacs, powermac quicksilver nvidia, imac tft nvidia, etc... Pas la peine de compter dessus pour les g5 ! elle s’installe très bien sur les imacs CRT.

Note 2 J’ai pas testé la Suse mais l’iso d’installation a l’air très ancienne aussi, donc probablement le même problème.

Note 3 pour debian, il faut utiliser le nouvel installeur de la sarge qui est vraiment super. C’est encore une version beta.

on le trouve  : et il y a un manuel ici.

Note 4 Pour le redimensionnement des partitions sur mac, il y a QTParted dans la knoppix-mib-ppc-alpha-2e, ainsi que parted (en ligne de commande) dans sysrescuecd. je n’ai pas vérifié que la version se sysrescuecd ppc avait un qtparted capable de s’occuper des partitions hfs+ mais c’est probable.

Note 5 sysrescuecd a une version ppc.

> Et sur mon Mac, Linux c’est possible ? , le 20 avril 2004 par Sdj

Merci Yves pour toutes ces précisions. Et encore désolé pour le "s". Mais comme tu fais de l’excellent boulot, j’avais l’impression que tu étais plusieurs ;-)

Bien à toi

Sdj

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Informations générales

Juste une image

shut up you white bitch shut up you white bitch
Creative Commons BY