Amaya

Site officiel
Bookmark and Share

Introduction

Amaya est un éditeur de pages Web développé conjointement par l’INRIA et le W3C dont les deux principaux objectifs sont :

1) Servir de démonstrateur de nouvelles technologies Web. Amaya suit plusieurs recommandations du W3C telles que XML, XHTML, CSS, MathML, PNG, SVG, SMIL, XLink, XPath, RDF, RDFa, XPointer, Annotea ou ATAG. A titre d’exemple, il peut afficher une page XHTML contenant une image vectorielle animée qui inclut elle-même des formules mathématiques, chacun de ces éléments pouvant posséder un style ou servir de lien hypertexte. Encore aujourd’hui, c’est un des rares outils capable d’une telle prouesse.

2) Créer facilement des pages Web conformes aux recommandations du W3C.

Amaya possède une interface WYSIWYG qui permet d’éditer facilement du XHTML (paragraphe, image, liste, tableau, formulaire...), du MathML (formules mathématiques), du SVG (image vectorielle) et créer des liens XLink, le tout avec du CSS (information de style) ou du RDFa (annotations sémantiques). Ces dernières années, des efforts importants ont été réalisés pour rendre le logiciel abordable par un large public : l’interface utilisateur a été grandement améliorée et un système d’édition guidée par des modèles XTiger a été mis en place. De nombreuses commandes sont néanmoins disponibles pour les utilisateurs avancés comme un panneau d’édition d’attributs ou des classes CSS, une édition de l’arbre XML via la "vue structure" et pour des retouches rapides l’inévitable "vue source".

Un éditeur avec des capacités de navigation

Amaya se distingue des autres éditeurs par le fait que les fonctionnalités d’édition et de navigation sont intégrées de façon homogène dans un même environnement. Il suit ainsi la vision originelle du Web comme un espace de collaboration et non pas simplement un moyen de publication unidirectionnel.

Les outils d’édition peuvent être rapidement affichés ou retirés. L’utilisateur peut aussi bien créer une page à partir de zéro que récupérer sur le Web un document existant. Il peut charger simultanément plusieurs onglets et facilement créer des liens entre les différentes pages, sur n’importe quel élément. Il peut s’assurer immédiatement de la validité des pages, grâce à un petit voyant dans le coin inférieur droit. Des mots de passes peuvent être enregistrés. En théorie il peut aussi :

- éditer et enregistrer directement ses pages sur un serveur.
- attacher des commentaires (sous forme de page Web) à n’importe quel élément d’une page, grâce à son système d’annotation.
- envoyer une page Web par courriel.

En pratique, ces trois fonctionnalités ne sont pas facilement utilisables sans quelques configurations serveur. Un support du protocole FTP est toutefois prévu pour ce qui concerne le premier point.

Parmi les caractéristiques de navigateurs, on peut aussi regretter l’absence d’un système de marques-pages ainsi que de flux RSS. Enfin, l’utilisation d’Amaya comme un simple navigateur est compliquée aussi bien à cause de ses limitations techniques (support du HTTP sécurisé absent, rendu CSS moyen ou encore absence de javascript) que de la médiocrité de la majorité des pages rencontrées sur le Web (syntaxes XML et CSS truffées d’erreurs, non respect des règles d’accessibilité, usage abusif de technologies non W3C pour la navigation...).

Une interface Wysiwyg à la portée de tous

Amaya possède une interface Wysiwyg qui permet à chaque instant de voir le rendu de la page. Contrairement à certains CMS ou aux éditeurs de texte, elle permet à tous les utilisateurs, sans aucun apprentissage d’un langage, de réaliser facilement des documents structurés et accessibles.

Amaya présente les fonctionnalités que l’on retrouve chez d’autres logiciels : copier/coller, rechercher/remplacer, vérifieur orthographique, zoom, menu contextuel, pages d’aide ou encore "Conseil du jour". Amaya propose aussi des options originales comme la numérotation des sections et la génération de la table des matières, l’insertion de la date de mise à jour ou encore la construction d’un livre (fusion de pages en suivant des liens hypertextes) .

Deux modes d’édition sont disponibles indiqué en bas à gauche et modifiable en un simple clic : Texte et XML. Le premier correspond à un comportement classique des traitements de texte tandis que le second met davantage en avant la structure arborescente.

Un panneau d’outils entièrement personnalisable offre à l’utilisateur le choix entre diverses opérations couramment utilisés comme la création d’éléments, l’application de style ou l’insertion de caractères spéciaux.

Vues et cadres

Une des forces d’Amaya est la possibilité de travailler simultanément sur plusieurs documents à la fois et selon différentes vues. Ainsi, il est possible de diviser l’écran en plusieurs cadres de façon mettre des documents en parallèle. Chaque document peut lui même être visualisé et édité dans deux vues synchronisées. Les différentes vues disponibles sont :

- La "vue formatée" qui fournit le rendu "classique" du document.
- La "vue structure" qui donne la structure d’arbre XML du document.
- La "vue source" qui donne le code XML.
- La "vue alternée" fournit le rendu qu’aurait la page pour un logiciels aux capacités graphiques réduites ou une personne avec des déficiences visuelles. Très pratique pour vérifier l’accessibilité de son document.
- La "vue liens" liste les liens et cibles de la page.
- La "vue table des matières" donne un résumé des grandes sections de la page, à condition que la page ait bien été conçue.

Édition d’une page XHTML

Amaya vous aide à créer et manipuler les éléments usuels d’une page Web parmi lesquels :

- paragraphe de texte ;
- en-têtes ;
- listes d’item ;
- tableaux de données ;
- formulaires ;
- liens hypertexte ;
- images ;
- texte préformaté.

Il est aussi possible de fournir une information sémantique aux éléments : mise en exergue, code, texte inséré/supprimé... Enfin, les documents XHTML peuvent aussi contenir des formules mathématiques ou des dessins.

Édition de formules MathML

Amaya permet l’édition de formules mathématiques aussi bien dans des fichiers indépendants (.mml) qu’à l’intérieur de paragraphe HTML ou de schémas SVG. Lorsque l’utilisateur rentre une séquence de caractères (par exemple "1+2=3") dans une zone MathML, celle-ci est immédiatement convertie en une structure XML.

En outre, une palette constituée d’environ 150 constructions mathématiques prédéfinies est disponibles couvrant des domaines comme l’arithmétique, les ensembles, l’analyse, l’algèbre ou encore les statistiques. Des constructions pour la physique ou la chimie ne sont pas encore disponibles. Enfin, une aide à l’insertion de caractères spéciaux est proposée à l’utilisateur (lettres grecques, opérateurs...).

Édition de dessins SVG

Amaya possède également un éditeur SVG pour la réalisation de schémas et croquis simple. Comme pour le MathML, ils peuvent être dans des fichiers indépendants (.svg) ou directement dans un paragraphe HTML. Les fonctionnalités disponibles sont :

- l’édition de formes de base : carré, rectangle, triangle...
- de tracés : polygone, courbes de Bézier...
- style simple : couleur, épaisseur des traits, transparence...
- gestion de calques : grouper, monter/descendre.
- transformations : rotation, déplacement, étirement...
- outils de positionnement automatique : alignement et distribution.
- tracé de connecteurs : lignes et flèches.
- l’insertion de composants prédéfinis : formes 3D, symboles électriques, portes logiques, verreries de chimie...
- l’insertion d’éléments non SVG : image, texte et objets étrangers.
- gestion des méta-données : titre et description.

Mise en page CSS

Amaya possède un panneau pour associer localement un style simple comme la couleur et la taille ou la disposition du texte. L’utilisation d’un "thème" prédéfini est aussi disponible pour donner rapidement un style à vos pages.

Pour les utilisateurs plus avancés, une boite de dialogue permet de sélectionner et générer les propriétés CSS dans le code XHTML ou dans votre feuille de style, sans avoir besoin de connaitre par coeur le nom des propriétés. Des classes peuvent aussi être rapidement associées à un élément grâce à un panneau d’outil. Des feuilles de styles externes peuvent être attachés au document. Les fichiers CSS peuvent facilement être ouverts pour être édités, même si la coloration syntaxique est très limitée.

Les modèles XTiger

Les modèles sont utilisés pour produire plusieurs documents du même type à partir d’un squelette. Actuellement ils s’appliquent essentiellement à un document XHTML. Amaya permet à la fois de créer ce squelette ou de réaliser une "instance" du modèle.

Le langage XTiger décrit la façon dont l’instance peut évoluer et guide ainsi l’utilisateur dans la réalisation du document. les différents éléments combinés pour décrire les règles d’évolutions sont :

- une répétition d’une structure (repeat) ;
- un élément optionnel (option) ;
- un objet unique pouvant être une zone de texte libre ou appartenant à une liste prédéfinie (use) ;
- un ensemble d’objets pris parmi une liste d’éléments du langage ou de composants prédéfinis (bag) ;

Des méthodes d’édition structurelle

Amaya propose de nombreuses méthodes d’édition structurelle qui sont utiles pour les utilisateurs avancés. Un mode spécial permet ainsi d’éditer le document en le pensant de façon arborescente. Des méthodes de déplacement et de sélection permettent de parcourir et modifier rapidement l’arbre XML. Ce dernier peut d’ailleurs être édité dans la vue structure. Le panneau d’élément possède une sous-partie pour l’édition XML générique tandis qu’un autre panneau permet de modifier les attributs du noeud courant.

Enfin, Amaya permet d’ajouter des informations sémantiques au document XHTML grâce à un éditeur RDFa intégré. Un ensemble d’espaces de nom fréquemment utilisés est connu et peut être étendu par l’utilisateur.

Conclusion

Amaya ne convient pas aux personnes souhaitant un simple navigateur, un éditeur de source XML avec prévisualisation ou un validateur de page. Bien qu’il possède de telles fonctionnalités, elles sont limitées et des outils plus adaptés existent :

- Navigateurs : Navigateurs
- Éditeurs de texte : Éditeurs de Texte ou
- Validateur : http://validator.w3.org/ ou http://jigsaw.w3.org/css-validator/

Le fait qu’Amaya serve à expérimenter de nouvelles technologies lui procure toute une panoplie de recommandations du W3C que l’on ne trouve nulle part ailleurs. C’est donc un outil intéressant pour ceux qui aiment être à la pointe des technologies Web. Le véritable regret que l’on peut avoir est son moteur de rendu CSS et SVG limité par rapport à ses homologues utilisant Gecko (Nvu et Komposer).

En tant qu’outil d’édition, Amaya produit un code de très bonne qualité et convient aussi bien aux utilisateurs novices qu’aux experts des langages Web. L’interface actuelle est bien meilleure que par le passé grâce au travail effectué dans le cadre du projet Palette. Les possibilités de visualiser, combiner et éditer des langages comme XHTML, MathML, SVG et CSS dans un même outil est un plus certain par rapport à ce qui se fait ailleurs.

Du fait de son statut de logiciel libre, Amaya reçoit des commentaires d’utilisateurs et le groupe principal de développeurs travaille beaucoup pour corriger les bogues et ajouter des fonctionnalités proposées. Une mise à jour est effectuée environ tous les trimestres. On peut donc légitimement espérer des améliorations futures...

Merci à fred_wang pour la rédaction de la notice sur le wiki de Framasoft !


- Site officiel
- Page de l’INRIA
- Manuel en français
- liste de discussion (en)

- Captures d’écran
- Demos

Note pour les linuxiens : certaines distributions utilisent des anciennes versions d’Amaya qui peuvent avoir du mal à démarrer. Essayez de les lancer avec "env XLIB_SKIP_ARGB_VISUALS=1 G_SLICE=always-malloc amaya". En cas d’échec, vous pouvez essayez de jeter un coup d’œil sur le site officiel.

Tags: html
Ajouter des tags (séparés par des virgules ou des espaces) :
 
Attention: tous les caractères spéciaux sont interdits (sauf le .). Les tags n'apparaîtront qu'au prochain rafraichissement du cache (dans plusieurs heures).

<< Mettre à jour >>
:: lien mort :: orthographe :: nouveauté :: mise à jour ::

Vous souhaitez mettre à jour la notice ? La première chose à faire est de déterminer s'il s'agit d'une mise à jour mineure ou d'une mise à jour majeure Icone d'aide.

  • Mineure : un lien mort, des fautes d'orthographe, un lien à ajouter ou encore une petite précision.

    Veuillez renseigner les champs ci dessous :

  • Majeure : une nouvelle version avec des nouveautés, des changements majeurs.

    En cochant cette case, vous allez créer une page sur le wiki afin de mettre à jour la notice.

Commentaires

<< Poster un message >>
:: question :: précision :: avis :: commentaire :: bug ::

Amaya, by a french team ??? , le 12 janvier 2011 par Frenchspeeker (1 rép.)

A ma connaissance l’INRIA est en France, l’équipe de developpement est française, et voici les traductions que l’on trouve sur la page Web d’amaya :

" Translations : be, da, de, es, hi, is, ja, kr, pl, ru, sq, sr, th, uk, vn, zh-hans, zh-hant "

...et quasiment aucune publication en français sur le net !!!

Pourquoi ce mépris pour la langue de Molière ?

Amaya, by a french team ??? , le 12 janvier 2011 par Bibifri

A ma connaissance ... etc

Je porte à votre connaissance :

http://www.w3.org/Amaya/User/BinDist.html

Cordialement .... et malicieusement

Répondre à ce message

Amaya affichage du contenu , le 10 novembre 2008 par PatrickD (0 rép.)

Bonjour.

Je suis débutant en mathml et j’ai cru comprendre que le mathml avait du xml en affichage (mo, mi etc...) et un autre xml pour le contenu (méthode polonaise comme apply par exemple). Je ne retrouve pas la gestion du contenu dans Amaya. Est-ce que quelqu’un sait comment on affiche et on utilise ce dernier xml ? Si ce n’est pas possible avec amaya, existe-t-il un autre moyen ?

Merci.

Répondre à ce message

Amaya sur linux ubuntu probleme démarrage , le 31 mars 2008 par lau gir (1 rép.)

Installer amaya sur Ubuntu par exemple avec laurent@ubuntu-lau : $ sudo apt-get install amaya

ou alors par synaptic

Mais après l’install il ne se lance pas dans le Menu APPLICATION > Programmation > Amaya car en faite je ne sais pourquoi mais il s’install en mode administrateur donc :

Lancer un terminale et tapez sudo amaya pour voir s’il est bien installé puis fermé le et tapez la commande

laurent@ubuntu-lau : $ sudo chmod 777 -R .amay* ensuite tout marche nickel sans le sudo et même par le menu

Amaya sur linux ubuntu probleme démarrage , le 31 mars 2008 par ymai

Bonjour

Aucun problème pour installer Amaya 9.54 par Synaptic. Cliquer c’est installé. Et dans le menu "Internet".

Aucun souci non plus pour installer la version 10.0 par le .deb disponible à l’adresse http://www.w3.org/Amaya/User/BinDist.html

Ubuntu 7.10

Répondre à ce message

Amaya, une blague ? , le 13 janvier 2006 par Ludo O (1 rép.)

Mon site est en XHTML Stricte, valide, & CSS sans erreur ou avertissement, construit avec bon sens suivant les conseils "Livresque" des grand webmaster actuel... Donc, il est lisible sur sans doute tout les navigateurs. Mais quand je le charge dans Amaya... quelque chose d’horrible et de confus apparait !!!

Est-ce normal, Docteur ?

Amaya, une blague ? , le 13 janvier 2006 par fun sun

Ludo O,

Oui, c’est normal. Le support CSS est plutôt pas très bon avec amaya en ce qui concerne l’aspect graphique (pas de support de la répétition pour les images, pas de support pour le placement des blocs, deux exemples classiques).

J’apprécie cet éditeur que je trouve performant mais j’ai fini par le laisser tomber à cause de ce mauvais support des CSS à moins de vouloir faire un site au graphisme minimal. Je trouve cela dommage pour l’éditeur WYSIWYG qui vient directement du w3c.

Néanmoins il n’y a pas d’erreurs de code et ça, c’est plutôt une bonne chose pour toi :-) !!! A la fin, je l’utilisais un peu comme tidy...

Répondre à ce message

Amaya 9.2 , le 11 juillet 2005 par Qinze (0 rép.)

La nouvelle version de l’éditeur et navigateur Amaya est sortie en version 9.2. Les détails des nouveautés et corrections sont accessibles sur la page http://www.w3.org/Amaya/User/New.html

-----> Page de téléchargement d’Amaya 9.2

Répondre à ce message

> Amaya , le 19 janvier 2005 par Ben (0 rép.)

Après avoir essayé une première fois sans trop chercher à l’appréhender et laissé tomber, j’ai reaisayé la dernière version.

L’interface est moche, l’affichage est lent mais une fois passé ces deux repoussoirs, on découvre un outil extrèmement efficace. Une fois compris sa logique et quelques raccourcis clavier, on navique sans problème dans la structure des pages et on a accès à la totalité des possibilité du html et xhtml de façon parfaitement homogène.

Dommage que le support CSS ne soit pas plus complet, qu’il ne gère pas les langage de script, qu’il n’y a de plugins pour ça.

Tout compte fait, je le préfère à VNU. ça serait bien si des developpeurs s’attelaient à en faire un véritable outil de production plus qu’un navigateur expérimental.

Répondre à ce message

> Amaya, version 9 + wx-widgets , le 14 janvier 2005 par fun sun (0 rép.)

Bonjour,

Si Amaya reste encore obscur pour beaucoup allez tout de même voir la version 9 combinée à wx-widgets. C’est plutôt très bon, bien vu et pensé donc une meilleure ergonomie générale.

Si amaya disposait d’un développement moins pointu et expérimental, cette nouvelle version pourrait très facilement faire de l’ombre à Nvu par exemple.

Une affaire à suivre donc.

Répondre à ce message

> Amaya, si on aime s’emm.... , le 23 mars 2004 (3 rép.)

Je l’ai déjà essayé pour créer des sites et...aussitôt abandonné !

Peu agréable à utiliser, plutôt compliqué.

WebExpert ou 1stpage 2000 ( ou la dernière version de Max html) tout s’illumine et on peu parfaitement respecter les normes html.

Manu

> Amaya, si on aime s’emm.... (tiens encore manu) , le 23 mars 2004

Merci Manu d’avoir choisi Framasoft pour faire la pub pour tous les logiciels proriétaires que tu connais à travers tes diverses interventions sur ce site.

> Amaya, si on aime s’emm.... , le 23 mars 2004 par PhilouD

Bonjour,

Amaya n’est pas dans sa première destination un logiciel de création de page Web, mais un validateur html et css. C’est pour cela qu’il a été conçu, et remplie parfaitement cette mission. La création de page n’est qu’un dérivé, peu convivial et pratique, c’est exact.

1rst page 2000, qui est gratuit (pas libre donc) est effectivement plus efficace. Sinon, Bluefish ou Mozilla sont de bonnes alternatives ... libres !

Bonne composition !

> Amaya, si on aime s’emm.... , le 24 mars 2004 par nyarlathotep

Personnelement, je n’utilise Amaya que pour vérifier les pages que j’ai créées avec un autre logiciel. Et il remplit bien cette tâche. Je n’ai même pas essayé d’utiliser ses fonctions de compositions (alors pas d’avis à ce niveau).

Répondre à ce message

> Amaya , le 22 septembre 2003 (1 rép.)

Amaya est un logiciel peu convivial et bourré de bugs. la dernière version plante dès l’installation. Je le déconseille fortement . Seuls ceux qui ne peuvent pas s’offrir un éditeur commercial , qui ont un projet de site peu ambitieux , 20 pages tout au plus et qui par ailleurs maîtrisent très bien le langage HTML ( c’est indispensable de travailler à chaque fois le code source et ce même pour des opérations élémentaires comme la création de tableaux !) y verront un intérêt. Les autres, passez votre chemin.

> Amaya, particulier ? , le 23 septembre 2003

Oui

amaya n’est pas très agréable à utiliser.

Oui

il faut connaître html mais cela n’est pas nécessaire ; il possède une création de pages html wysiwyg plutôt performante. Vous avez le choix donc.

mais il ne plante pas ! Je ne sais pas quel version vous utilisez mais la 7.2 fonctionne bien tant sous win que sous lin.

Oui

Amaya demande quelques efforts surtout qu’il ne réagit pas comme les autres éditeurs, navigateurs.

Donc si vous êtes habitué à utiliser une machine qui ne produit pas correctement du code ou si vous même ne respectez pas la sémantique html il y a de grandes chances qu’amaya refuse votre copie.

Mais tout cela à un prix : une parfaite utilisation du code respectant les standards du w3c.

N’est-ce pas cela le plus important ?

Répondre à ce message

> Amaya , le 27 février 2003 par mariflo (1 rép.)

amaya fait non seulement planter le windows... après plusieurs téléchargements de fichiers corrompus... mais mon antivirus plante aussi. impossible de l’installer sous windows.

> Amaya fonctionne très bien , le 18 juillet 2003 par OTTO

Bonjour,

Je dirai le contraire plutôt. Amaya fonctionne très bien sous windows xp, édition familiale et 98. Je l’utilise parfois comme navigateur web.

Je n’ai jamais eu de plantage ; je suis ce navigateur, éditeur depuis la version 6.4. et il n’y a rien à dire.

Je l’utilise aussi pour vérifier la validité du code html. Issu du w3c, donc très exigeant sur la construction du code.

J’en suis très content. Il existe deux versions d’amaya open gl et classique.

Peut-être que ton windows a été corrompu par autre chose qui empêche le fonctionnement correct d’amaya.

Répondre à ce message

Informations complémentaires

Faire un don ? (défiscalisé)

Faire un DON

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 800 donateurs récurrents pour assurer notre pérennité et notre développement ! (nous n’y sommes plus très loin).

Je soutiens Framasoft pour 10€/mois

Framasoft needs you !

 Vous trouverez ici une liste de logiciels qui ont fait acte de candidature et qui n’attendent que vous pour réussir avec brio l’examen d’entrée dans notre annuaire.

Autres rubriques

Informations générales

Juste une image

Along the Niger river #4 Along the Niger river #4
Creative Commons BY

Sur Framabook.org

Atelier Drupal 7
« Atelier Drupal 7 » par Cyprien ROUDET.
Option Libre
« Option Libre. Du bon usage des licences libres » par Benjamin Jean.

Tous nos Framabooks